Gérard SAVIN

 

Gégé est parti le 24 septembre 2012 après une longue maladie. Voici le résumé des hommages qui lui ont été rendus par ses amis :

 

A lire sur notre site :

"A Gérard" dans la rubrique "Paroles d'Anciens" :

Cliquer ici


L'hommage du Stade Dijonnais :

 

A l'occasion du match Stade Dijonnais – Saint Etienne, le Président Pascal Gautheron a convié la famille de Gérard Savin à un émouvant hommage. C'est donc en présence d'Agnès, son épouse et de Christian, son frère que Charles, le petit-fils de Gérard rejoignait le centre du terrain en compagnie de sa maman Romaine et de Michel Equey, le fidèle ami.

img-1.jpg

Robert Soyer, Michel Equey, Charles et Romaine, la fille de Gérard

Pascal Gautheron remémorait aux nombreux spectateurs présents la brillante et longue carrière de Gérard au sein de son club et invitait le public à une minute de silence.  

img-2.jpg

L'instant du recueillement des joueurs et spectateurs

C'est Charles qui donna ensuite le coup d'envoi du match sous le regard bienveillant de Michel Equey.  

img-1819.jpg

Un style prometteur... Bon sang ne saurait mentir !


Le texte lu par Michel Equey lors des obsèques :

Gérard,

Tu es parti…. Mais je sais que tu es là, près de nous et que tu nous écoutes.

Je suis Chrétien et je crois en Dieu, alors je crois en une autre vie….ensemble, après…..car sans cela, la vie n’aurait aucun sens.

Tu m’as dit, c’est toi qui parleras à l’Eglise, mais tu seras court. Alors je vais t’écouter, comme je l’ai toujours fait.

Mais sache Gérard, que ce n’est pas moi qui te parle, mais tous les gens présents dans cette église, qui sont venus par respect pour toi, pour te remercier, car tous ont passés quelques moments ou quelques années avec toi et t’ont apprécié pour ta gentillesse, ta fidélité, ta discrétion, ta simplicité, ton honnêteté dans la vie et surtout ton humour grâce auquel nous avons tous passé des moments merveilleux et une magnifique jeunesse.

Derrière moi, il y a presque tous les gars qui ont joué avec toi, les Chapuis, Verguet, Leduc, Oudot, Carlos, Guillarme…. Et tous les autres… eux aussi t’ont aimé car physiquement et intellectuellement tu étais un être exceptionnel.

C’était un plaisir de jouer avec toi….tes percées, tes accélérations, tes coups de pied, ton sens du jeu : Tu nous faisais rêver.

Tu nous a donné des joies exceptionnelles grâce aux victoires de ce jeu qu’est le rugby, sans oublier les 3èmes mi-temps, les ballades en vélo, les matchs de foot en tournoi de sixte, de hand… et les sorties que nous faisions ensemble, obligatoires dans notre jeunesse et que nous n’oublierons jamais.

Ces souvenirs sont gravés dans notre cœur, nous ne t’oublierons jamais. Rare sera le jour ou nous ne penserons pas à Toi.

Je sais que tu n’aimes pas que l’on te cire les bottes, mais j’étais bien obligé de dire ce que pensent tous ces gens, tous ces copains, présents dans cette église.

A titre personnel, je vais abuser, et tu auras le droit de me disputer quand je te retrouverai. J’ai eu une entrée difficile dans la vie et tu le sais. Mais j’ai eu la chance de te trouver sur mon chemin, de te suivre. J’ai tout de suite vu que tu étais un gars spécial, formidable et je t’ai écouté, même copié. J’ai eu beaucoup de mal, c’était dur, mais j’ai réussi. Tu m’as donné des valeurs, du bonheur. Tu as été pour moi, fils unique, le frère dont je rêvais. Merci Gégé.

Avec tous les copains de rugby, nous avons monté notre association pour Toi, pour te rendre ce que tu nous avais donné et nous sommes fiers d’avoir réussi. Nous continuerons et nous savons que tu as apprécié, je t’ai entendu le dire. Pour finir, nous t’avons fait revoir des gens, des vrais rugbymen : les Jo maso, Pierre Villepreux et compagnie… qui t’avaient rempli de bonheur. .

Voilà j’ai tout dit, ou presque.

Maintenant on n’entendra plus « Salut Gégé » ou « Bonjour Monsieur Savin »…sûr que ce sera dur.

Et moi je n’entendrai plus « Salut ma poule »…Mais nous serons toujours près de Toi.

Salut


Vu sur le site du Comité de Bourgogne de Rugby :

Cliquer sur le texte pour agrandir


comite-de-bourgogne.jpg



Page spéciale dans Le Bien Public du 25/09/2012 :

brg-20120925-lbpttesco03-0-4-4.pdf brg-20120925-lbpttesco03-0-4-4.pdf

 


Lu sur le forum de www.rugbyfederal.com :

burgondy21

Re : Stade Dijonnais 2012.2013

le stade dijonnais vient de perdre le plus grand demi d'ouverture de son histoire ,je veux parler de Gerard SAVIN ,décédé à l'age de 66 ans.il formait avec Michel Equey ,l'une des meilleures paires de demi du championnat français .Il fut champion de France juniors, l'un des meilleurs demi d'ouverure de l'hexagone ,homme affable ,aimant la vie ,Gérard tu va nous manquer, et apres la disparition de daniel Gally, Andre Oudanovitch ,Cedric Descaillot ,cette année 2012 est particulierement cruelle pour le rugby bourguignon.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau